PermaPrincipe 02. Collecter et Stocker l’Energie

On le répète assez depuis quelques temps, l’énergie est un gros facteur d’économies et un point clef dans l’évolution du changement climatique. Là où les politiques et les entreprises proposent des solutions très bornées, nous allons voir ici que la collecte et le stockage de l’énergie ne s’arrête pas à l’électricité ou à la chaleur pour l’eau chaude sanitaire.

pt_principle_2 (1)

Il est vrai que l’électricité est un soucis premier pour les foyers et les entreprises. Au delà du Nucléaire et des problèmes que cela cause, l’électricité est un coût important et ne cessera pas d’augmenter dans les prochaines années, rendant encore plus dépendants les ménages. Vous entendez parler de panneaux solaires, d’éoliennes, de chaudières à condensation, de chauffage au sol, … mais la Permaculture ne s’arrête pas à ça. Elle n’a pas pour vocation de vous faire acheter des systèmes compliqués et difficilement réparables.

L’énergie en Permaculture dépasse de loin l’électricité. Elle va aborder toutes les énergies qui nous entoure pour :

  • les optimiser tout d’abord,
  • les récolter au plus près de leurs sources,
  • les diversifier au maximum pour devenir résilient face à un manque,
  • les stocker efficacement
  • et enfin les utiliser et les réutiliser avec une perte minimum.
1. Optimiser les énergies présentes

Cette étape est fondamentale. Elle vous permet de repérer toutes les ressources énergétiques de votre terrain et d’y inscrire vos besoins journaliers, mensuels et annuels.

Moulin à vent sur le Mont des Alouettes près de la commune des Herbiers en Vendée, France.
Moulin à vent sur le Mont des Alouettes près de la commune des Herbiers en Vendée, France.

Ces énergies sont souvent le Soleil et le vent pouvant créer de l’électricité ou de l’eau chaude mais servant aussi pour un séchoir à légumes, une serre de production, … Le vent peut aussi servir à créer de l’énergie mécanique (les meuniers utilisait le vent et leur moulins pour faire tourner leurs machineries ingénieuses sans recours à de l’électricité).

Motrice à air comprimée système Mékarski, CGO modèle 1900
Motrice à air comprimée système Mékarski, CGO modèle 1900

Vous pouvez découvrir d’autres sources d’énergies. Le courant d’un ruisseau, l’air comprimé, le magnétisme, … En allant plus loin encore, l’eau et les aliments donnent aux animaux (bêtes ou Hommes) l’énergie qui leur faut au quotidien. Ainsi, en donnant à manger à un cheval vous lui apporter l’énergie nécessaire qu’il vous rendra en travaillant pour vous vos sols ou en tirant votre charrette.

2. Récolter l’énergie au plus près de la source

Le point de collecte des énergies sera faite au maximum au plus près de sa source. On captera l’eau de pluie par les toits de préférence avant qu’elle ne soit souillée par le sol. Comme le montre les principes de la thermodynamique, chaque énergie accuse une perte lors de son utilisation. Ainsi, il y a plus de chaleur produite à un mètre d’une cheminée qu’à deux.

3. Diversifier les sources pour une même énergie
Chaleur produite par un compost
Chaleur produite par un compost

Etape importante pour éviter toutes pénuries. Pour l’électricité, nous pourrions avoir des panneaux photovoltaïques complétés par une éolienne et y ajouter un générateur pour les cas rare où le soleil et le vent manquerait plusieurs jours d’affilés. Pour l’énergie vitale, il est important de diversifier ses consommations et sa production pour avoir à tout moment de l’année de quoi nourrir sa famille et ses animaux. Une étude approfondit des ressources du terrain vous révélera des énergies inattendues (chaleur produite par la fermentation du compost, fraîcheur conserver dans la cave, …).

4. Stocker l’énergie efficacement

887720batterieIl en va de soit qu’une énergie utiliser au moment de sa production est le système le plus efficace mais il a ces limites. Ainsi, notre corps stocke l’énergie fournit par l’alimentation, les abeilles stockent le miel pour l’hiver, … Pour votre projet, une bonne conception des points de stockage des énergies utiles vous facilitera beaucoup la vie.

Stocker l’eau peut sembler simple. Un grand récipient et le tour est joué. Non, non et non ! Que l’eau soit pour arroser vos plantes, votre consommation pour la douche, les toilettes ou à boire ou qu’elle soit pour laver votre voiture, son stockage ne sera pas le même. L’eau que vous souhaitez pure sera stocker à l’abri des UV dans une cuve en béton placée au frais. Par contre pour vos plantations, vous pourrez favoriser une cuves extérieures en plastique sans soucis.

5. Utiliser et réutiliser avec la moindre perte

Pour atteindre l’autonomie voulue, chaque énergie serra utilisée efficacement. C’est-à-dire avec les pertes minimums, la plus grande possibilité de la réutiliser et en prenant garde à sa qualité après utilisation.

Retraitement des Eaux Grises en phytoépuration
Retraitement des Eaux Grises en phytoépuration

Reprenons l’exemple de l’eau. Maintenant que vous la captez, la stockez, il faut optimiser sa consommation. Si vous continuez à l’utiliser abondamment dans votre maison sans raison, votre système devra être extrêmement producteur pour compenser votre grosse consommation (grande surface de captage, grandes citernes, …). En optimisant votre consommation, votre investissement pourra être moindre et plus écologique.

Une mare aménagée dans un jardin
Une mare aménagée dans un jardin

Plusieurs exemples s’offrent à vous : aménager un espace pour créer une mare pouvant servir dans de nombreux cas (nettoyer les légumes cueillis, nourrir les animaux directement, augmenter l’inertie de la zone, …), réutiliser l’eau de la vaisselle ou de la douche pour nourrir des plantes (en prenant soin de n’utiliser que des liquides vaisselles naturels), arroser vos plantations le soir à la fraîche et pailler vos sols pour retenir un maximum l’humidité (ne trouvez-vous pas honteux de voir tous les champs agricoles se faire arroser à grands coups d’eau potable à 14h au plus chaud de la journée ?), … Voici quelques exemples réellement efficaces pour la gestion de l’eau dans votre projet.

Pour chaque énergie utilisée, il faudra penser absolument à son rejet après utilisation. Ainsi, un système de phytoépuration filtrera l’eau avant de la rejeter dans la nature. Le choix des batteries pour l’électricité se tournera vers celles qui se recycle les mieux avec une durée de vie la plus longue. Un poêle à bois sera choisi en fonction de ses rejets de particules fines dans l’atmosphère avec la même importance que son rendement. Il serait aberrant de vouloir économiser l’énergie pour au final créer un système aussi polluant que la normale.


Ce principe de Permaculture est à étudier avec la plus grande des attentions. D’un projet économe, rentable et confortable, vous pouvez rapidement tomber dans la spirale infernale des dépenses, de la maintenance, de la sous- ou sur- production, des pénuries, …

Avoir une voiture électrique et la recharger au Nucléaire !!??
Avoir une voiture électrique et la recharger au Nucléaire !!??

Toute la complexité résidera dans le juste milieu entre vos besoins (journaliers, mensuels et/ou annuels), la taille de vos systèmes de production et de stockage des énergies, leurs coûts d’installation et de maintenance, le niveau d’autonomie que vous souhaitez atteindre et les alternatives en cas de pénuries saisonnalités ou imprévisibles.

Ainsi, comme nous le verrons au 9ème PermaPrincipe, il est souvent conseillé de partir petit et surtout de ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier. Pour la plupart l’objectif est l’autonomie totale et complète mais c’est une vision bien compliquée à atteindre. Il vous faut rester humble et patient pour éviter tout problème. Déjà, je vous inviterais à combler les fuites énergétiques de vos quotidiens et à apprendre à éviter le gaspillage qui est devenu la norme de notre société. Ensuite, il sera possible d’aller chercher les solutions là où vous les trouvez (anciens systèmes améliorés (moulins, caveaux à légumes, …), technologies, expériences déjà misent en place, …)


On l’a aborder dans l’explication de la Permaculture, cette dernière ne s’arrête pas à nos projets de jardin ou de maison. Ainsi pour ouvrir les portes, j’aimerais aborder comment transposer se PermaPrincipe à d’autres domaines.

logo-education
Education Alternative

Pour vos relations sociales, pour l’éducation ou encore pour l’organisation de projet, vous pourrez réfléchir et analyser comment recueillir les motivations de chaque participants. Cette énergie pourra être développer et « stocker » dans un plan d’action. Il faut trouver des systèmes pour booster la créativité et/ou l’implication des participants, la récolter au plus près de sa source et l’utiliser efficacement. Le travail en petits groupes où chacun pourra apporter équitablement son énergie et ses motivations pourrait être une solution.

Time SpiralPour les entreprises, vous pourriez extrapoler ces principes pour aménager correctement les temps de travail pour ne pas épuiser l’énergie de vos travailleurs, recharger les batteries des ouvriers en leur proposant des pauses ou de la bonne nourriture, créer des espaces pour ressourcer vos forces de travail (foyer, activités communes, sorties, intérêts, …).

En ce qui concerne votre développement personnel, ce principe sera utile chaque jour pour stocker en vous des émotions fortes, heureuses et dynamisantes afin de les réutiliser pour les instants plus tristes ou fatigants. Un souvenir ou une émotion positive sont de très bonnes énergies pour se motiver quand le moral est plus bas.

Publicités
Séligonia, l'institut de permaculture de Sologne

Faire Ensemble dans le Respect Mutuel avec la pErmaculture

Bulles d'Asie

On vous emmène en voyage

Le Chant Des Herbes

Pépinière de plantes utiles, Tisanes, Baumes, Découverte des plantes

verslautonomie

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement!

les2alchimistes

L'univers de deux zippies.

HUMUS SAPIENS

Permaculture & Transition urbaine sur Montpellier et alentour

lasymbioserie.com

Comprendre et transformer les systèmes en processus viables dans lesquels chaque élément a sa place ...

%d blogueurs aiment cette page :