PermaPrincipe 04 – Appliquer l’Auto-régulation et Accepter la Rétroaction

Là, on rentre dans les mots compliqués mais qui ne sont pas juste pour faire jolie !

Pour comprendre rapidement le concept d’Auto-régulation, on peut prendre un peu de recul et regarder la planète Terre dans son ensemble. Ce système est le meilleur exemple d’auto-régulation. La Terre est composée de multiples éléments qui interagissent ensemble à chaque instant et chaque éléments se régule « tout seul » en fonction de la situation. Lorsque quelque chose perturbe le système global ou un sous-système au bout d’un certain temps (rapide ou pas), le système se régule et retrouve sa forme première ou a changer pour une nouvelle forme stable.

pt_principle_4

img_3167-e1512165602412.jpg
Plusieurs éléments qui se régulent l’un l’autre

Dans un concept de permaculture, il faut réfléchir et mettre en place des systèmes qui réagissent ensemble et qui se régulent d’eux mêmes. Ainsi, face à des changements, le système se modifiera de lui-même ou grâce à d’autres systèmes misent en place à côté.

Par exemple, dans un potager, une attaque d’un insecte friand d’un type de légume peut se développer rapidement si le système n’est pas résilient ou auto-régulé. En installant d’autres plantes, des abris, des habitats, des éco-systèmes qui attireront un ou plusieurs prédateurs de cet insecte, le potager aura plus de chance de s’auto-réguler.

Ensuite, face à cette résilience du système, il faut accepter la Rétroaction du système. En créant un système qui tend vers l’auto-régulation, on intègre progressivement beaucoup d’éléments et il faut comprendre, à chaque moment, les retours que nous montre l’observation du système. Après avoir observé et compris la nouvelle information, on pourra repenser un ou plusieurs éléments du système pour atteindre à nouveau un système résilient.

En reprenant l’exemple précédant, l’ajout d’une cabane proche du potager nous montre, au bout de quelques semaines, que la zone au pied de cet habitat est saturée en eau et perturbe la biodiversité de cet espace. Nouvelle information et conception d’une nouvelle solution : installer une mare ou un bassin à cette endroit, par exemple, si cela parait pertinent.

L’auto-régulation et l’acceptation de la rétroaction sont fondamentaux dans une conception de permaculture pour le jardin et pour les autres aspects de la société. A chaque fois qu’un outil est conçu ou qu’un système est créé, il faut bien prendre en compte leur manière de se réguler et réagir lorsque cette régulation ne s’opère pas toute seule ou pas correctement.

IMG_3285
Mieux vaut ne pas en arriver là !

Dans un éco-quartier, par exemple, lorsque certains services sont mutualisés (machine à laver, production d’énergie, garde des enfants, salle commune, …), il est essentiel de penser les méthodes de régulation et de résilience liées à cette mise en commun. Cela peut prendre l’aspect de planning, de gestion anarchique, de statistiques compliquées, de bonne entente globale, ou même de système dictatorial … mais dès qu’une tension, une prise de bec ou un conflit apparaît, il faut commencer par accepter que le système n’est pas auto-régulé ou résilient et chercher une nouvelle manière de faire au risque de voir le système se briser à plus ou moins grande échelle.

 

Cette capacité à penser les systèmes et surtout réagir avec le moins de jugement possible est l’une des clefs qui permettent de modifier efficacement un système avant qu’il ne parte en cacahuète. On en reviendra toujours au premier principe d’observation des systèmes tout au long de leur vie. Le jugement que l’on peut porter sur la rétroaction du système est souvent dure à calmer. Le fameux « c’est à cause de machin(e) qu’on ne peut pas utiliser la machine à laver » ou « je suis sure quand rajoutant ça, ça et ça la situation va se résoudre » amène souvent plus de problème qu’il n’en résout. Observer, observer observer et comprendre avec le moins de jugement possible !

IMG_3492
Observer et rester serein en toute circonstance !

De plus, pour la plupart des paramètres du concept, il faudra, petit à petit, optimiser cette régulation pour que chaque maillon ai le moins de travail possible à faire pour le maintenir stable. Lorsque que le système est résilient grâce à un effort conséquent d’un ou plusieurs éléments de la conception, il sera intéressant de soulager ces derniers. Il est plus judicieux de commencer l’optimisation qu’au moment où le système est déjà stable pour ne pas créer une chaîne de rétroaction incompréhensible.

Dans l’exemple du potager, si au moment de construire l’abri pour le ou les prédateurs, on installe au même moment un bassin à un autre endroit et qu’on change aussi le type de légumes qu’on cultive, l’apparition de la zone saturée en eau pourrait être liée à la toiture de l’abri, à la fuite du bassin ou au type du nouveau légume. Analyser cette situation sera d’autant plus compliqué que vous avez rajouter ou modifié des éléments dans le système de base.

Afin que chaque systèmes s’intègrent les uns avec les autres et qu’ils soient tous stables, il convient de garder l’observation sereine comme première valeur. Atteindre l’auto-régulation de la conception globale et de chacun de ses éléments peut être long et nécessiter un certain doigté, sans compter la bonne dose de zen pour accepter les retours malheureux ou imprévus. C’est bien pour cela que le concept de Projet de vie, dans lequel tout est défini, prévu, programmé et statique apporte dans son sillage beaucoup de déception ou de colère. En décidant de vivre une aventure où tout est possible et qui nous réserve de bonnes ou de mauvaises surprises, on peut les accueillir plus sereinement.

IMG_3334
Dans un système résilient chacun à sa place et chacun profite à son voisin !

Vous pouvez me faire de la rétroaction avec un commentaire !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s