L’Aventure commence au ralenti …

Bonjour les p’tits lapins,

Je suis de retour et on peut dire que ça faisait longtemps. Bien souvent face à une actualité fracassante ou d’une idée géniale ou encore de « l’avancée » de notre aventure, j’ai voulu écrire, détailler, mettre des mots sur pleins de choses. Mais bon … mon temps et ma tête ont été bien occupés.

Les derniers mois sont passés très vite dans un grand 8 émotionnel passant de la passion à l’aigreur, de la découverte à la déception, ce qui a entraîné une belle perte de repères. Avec mon aspirateur et ma serpillière, le calendrier tourne vite sans s’apercevoir que les semaines s’enchaîne sans fin.

Tiens, tiens, …

Je dois bien vous avouer que j’ai serré les dents souvent, longtemps et ardemment en écoutant la radio et leur prise d’otage de stations services, d’un 49.3 triplé, du vomissement de médias terrorisants relayant les événements sans but ni fin ni critique ni intérêt, d’une NuitDebout à secouer les mains à chaque phrase révolutionnaire dans une bien-pensance globale, du début de la parade politique pour savoir qui sera le plus présidentiable entre la droite, la droite, la droite et l’extrême droite sous l’œil vigilant du MEDEF et de l’état d’urgence, … Ah nom de nom, on vit une époque formidable.

compliqué à lire et comprendre mais Wahoo top !

La Permaculture était un petit refuge avec mon binôme Christophe et, grâce à un grand renfort de vidéos et de livres, je me suis plongé dans Friot, Lordon, Lepage, Filoche, Chouard, … et aussi Barré, Ferroni et Meurice sur France Inter. Mon esprit s’est affûté, ma compréhension a bien grandit et mon aigreur s’est bien développé ! Presque à en baissé les bras face à l’actualité, le dernier coup de grâce, en dehors de notre aventure, vient du « clan Rahbi« , fer de lance de la transition agro-écologique et d’un petit début de stage, raconté par Christophe, chez les terres-pailleux aux côtés de Pascal Depienne.

Logo de Terre Paille et Compagnie

Je pense qu’ils ont commencé leurs propres aventures avec de très bonnes intentions et des valeurs justes mais leur système déconne à plein régime sur beaucoup de points (gestion des bénévoles, des ressources, des frais de stages, du paiement des matériaux, …). Tout cela décrédibilise totalement, à mon avis, leurs résultats et reste entièrement ancré profondément dans un système capital/profit/valeur/résultat qui produit de beaux légumes, certe, mais ne permettra pas d’aller plus loin. Un bon début, me direz-vous ? Je n’en suis pas sur car face au business Rahbi n’importe quel agriculteur répondra « moi aussi avec 9 000 heures de bénévolat et des stagiaires qui me paient pour travailler dans mes cultures, je peux éradiquer toutes mes mauvaises herbes sans pesticides ! ça marche pas leur truc ». Donc même dans la transition, les processus similaires viennent entacher les belles idées qui m’ont fait rêver ! D’où le moral dans les chaussettes qui m’empêche d’écrire en toute simplicité sur laSymbioserie.

Enfin bref je me calme et je passe à notre aventure et ses avancées fulgurantes.

Je m’en étais arrêté à la description de l’aventure dans ses grandes lignes et la nouvelle d’un terrain à Pierric qui nous avait emballé. Un bel emballement je l’avoue ! J’ai tendance à me projeter rapidement et facilement et ça donne de grosses claques en réponse. Beau terrain de plus de 7000m² pour moins de 30 000€ , Pierric avait tout pour nous et, certainement trop candide, on s’imagine déjà la construction et les enclos, les arbres et le potager. Mais, avec une sympathie extrême, la mairie nous prévient que la viabilisation risque de coûter cher. Je me renseigne … enfin j’essaye ! Plus de ligne direct vers Véolia, ni France Télécom, ni ErDF tout se passe par de magnifiques formulaires en ligne avec 15 jours de délais de réponse. Cette dernière revient vague, floue et incomplète, bien sûr mais le coup tombe ! la massue s’abat ! 32 500€ pour viabiliser le terrain ! Outch !

                          

Avec de superbes idées pour adapter le terrain, acheter une partie d’une autre parcelle, détourner les limites du terrain, … Je dois dire que nous avons tout essayé mais Non ! raté, rentre chez Mémé !

La chasse aux terrains recommence Derval, Sixt-sur-Aff, Bruc-sur-Aff, Lusanger, Langon, Avessac, … on se balade et on déterre quelques truc pas mal mais pas top non plus. Beaucoup de coups de fil, d’analyse de terrain, d’orientation, des communes affiliées, … Dur, dur de trouver grand, aménageable et pas cher.

Bason de Noyal-sur-Brutz

Il y a trois mois, une vieille annonce à Noyal-sur-Brutz m’interpelle ! 16 000 m² (rien que ça) à 25 000€ … jackpot. Zonage du P.L.U. favorable à l’urbanisme d’une grande partie de la parcelle, proche du bourg, à la  croisée des 4 départements … Le rêve me direz-vous ! RDV avec la mairie, encore très gentille, aimable et aidante qui nous conseille de lancer un Certificat d’Urbanisme pour valider le projet sur la parcelle. Deux semaines plus tard, les 4 exemplaires étaient envoyés (et ils étaient beaux même si je ne suis pas très objectif !).

Le terrain de Noyal ... trop bien !!
Le terrain de Noyal … trop bien !!

La réponse officielle devrait arriver dans la boite aux lettres lundi mais Mme le Maire Marguin de Noyal-sur-Brutz m’a gentilement appelé pour m’annoncer avant le refus du C.U. sans trop comprendre non plus. Notre aventure leur plait et ils ne savaient pas quoi faire avec ce terrain qui borde la route. Le concept est vraiment sympa mais le service Urbanisme de la Communauté de Communes de Chateaubriand voudrait un lotissement ici car le P.L.U. a déterminé un minimum de 15 habitats à l’hectare sur cette zone ! Elle confirme ce que je savais déjà un peu, les seules personnes que nous élisons n’ont pas réellement le pouvoir de décision sur la plupart des choses. Après une longue discussion sur les incohérence du système et les derniers changements politiques, nous avons réfléchit à quelques idées mais sans solutions viables ! raté, loupé, coulé !

  • Devons-nous baisser les bras une bonne fois pour toute ?
  • Devons-nous acheter une maison existante en parpaing à 250 000€ avec un jardin de 300m² ?
  • Devons-nous restaurer une vieille ferme au milieu de nul part malgré le surcoût, la faible cohérence avec notre aventure et la difficulté à trouver ?
  • Devons-nous franchir la ligne de la légalité et s’installer sur un terrain de loisir au milieu d’une forêt ?
  • ou devons-nous partir dans les départements centraux et ruraux où, bizarrement, tous les projets un peu alternatifs se développent ?
Logo de la Confédération Paysanne

En attendant, la recherche continue de plus belle avec de nouveaux critères plus contraignants les uns que les autres et nous allons redéfinir les codes de l’aventure. Vendredi prochain, une réunion d’information avec la Confédération Paysanne 44 devrait débloquer quelques barrières et nous réfléchissons sur une nouvelle approche de notre aventure. Pour spoiler un peu, nous pourrions y mettre les mots suivants : « Ferme Pédagogique d’Education Populaire » à une vache près ! Ça ne change rien sur le fond mais ça définit mieux et avec les bons mots pour l’administration, à mon avis.

Vous me direz ce que vous en pensez ! Et j’essaye d’être plus présent sur laSymbioserie à partir de maintenant avec de nouveaux articles. En tout cas je commence à devenir balèze en recherche de terrain et en démarches administratives d’urbanisme, presque un expert ! Je suis quand même demandeur de conseils si vous en avez.

A bientôt, très bientôt !

Publicités

4 réflexions sur « L’Aventure commence au ralenti … »

  1. Quelle galère 😮
    Justement je repensais à votre projet il y a quelques jours, me demandant si vous aviez enfin trouvé le saint Graal et commencé l’aventure. Je suis déçue pour vous, même si je reste optimiste 🙂 Il faut juste se dire que ce n’était pas le lieu idéal, mais que celui ci vous attend quelque part 🙂

    A bientôt 🙂

    J'aime

    1. Et oui, c’est bel et bien une galère d’informations ! Merci pour l’encouragement, il me semble que j’en ai besoin. On croise les doigts pour avoir de bonnes et réelles réponse à la confédération Paysanne vendredi qui permettraient d’orienter un peu les recherches et intégrer notre rêve dans un projet plus « normé » (normer des rêves ça va pas être facile quand meme)!
      Une bonne dose d’optimisme et un esprit bien ouvert et ça devrait le faire.
      Encore merci.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s