L’Agora, un moment hors du temps,

Photos de Martin PAROLA-DANIEL / Vincent SÉCHER / Laurent BOURDA / Catherine / Bertrand / ou Maryvonne

C’est le mardi, à mon retour aux Rencontres de la Permaculture de Saffré, arrivé un peu plus tôt pour profiter à fond de cette journée, que, après un bon repas gourmand, je découvre l’Agora.

Un instant serein ...
Un instant serein …

Perché en haut de mes préjugés les plus primaires, en bon citadins peu coutumier de ce genre de rencontres, les premiers mots qui me viennent à l’esprit sont plutôt péjoratifs, je dois bien l’avouer. Vous ne serez pas trop méchant avec moi j’espère car nos habitudes et éducations ne nous proposent pas d’agora au quotidien, et l’inconnu, souvent, on le repousse !

Tout le monde est prêt !
Tout le monde est prêt !

Bref, avec un ventre bien rempli, des conversations passionnantes autour de la table ancrées dans la tête, je m’avance dans la foule qui se forme près du grand hangar, me préparant à une explication des activités de l’après-midi … IMGP2190Pourtant, avant cela, un grand cercle est formé composé de tous les participants et référents. Un volontaire s’avance au milieu du grand cercle qui s’agrandira jours après jours et propose un exercice pour tous. Afin de ressentir le sol, de s’ancrer à la terre, de ressentir ses deux voisins par un affleurement des mains et de ressentir tout l’environnement en fermant les yeux, le groupe entier se met à danser, tanguer, doucement, sans réticence, sans gène les uns envers les autres. La situation est harmonieuse et agréable à regarder et à filmer même avec les pensées parasites auxquelles je pense. Une communion qui se termine sereinement par une grande vague d’applaudissements et de sourires.

L'organisation efficace et simple
L’organisation efficace et simple

Ce n’est qu’après cet échange que la population du camp se réunie autour des grands tableaux regroupant les activités-conférences-ateliers de la journée afin d’organiser les choses en toute simplicité. Déjà des papiers et inscriptions permet de savoir se qui va se passer sous la tente Kaïdale ou dans le hangar.

Les bénévoles peuvent se proposer pour aider à la vie du camp.
Les bénévoles peuvent se proposer pour aider à la vie du camp.

Les référents, s’occupants de la gestion quotidienne du camp, motivent des bénévoles pour les aider à la plonge, à la gestion de l’eau, au toilettes sèches ou encore à la cuisine. Des nouvelles propositions spontanées d’ateliers voient le jour en direct. Des personnes apportent leurs idées et les informations complémentaires sans imposer ou prendre le dessus. Le planning prend forme et les horaire sont ajustés pour laisser de la place à chaque initiative.

On écoute attentivement chaque nouvelle activité proposée
On écoute attentivement chaque nouvelle activité proposée

Cela pourrait ressembler à une organisation de colonie de vacances où chaque enfant donnerait son avis et ses propositions d’activités, soumis au consensus général. Beaucoup proposent des idées, remercient et prennent plaisir à partager leur passion ou leur savoir à la communauté. Les blagues fusent, les spectateurs-acteurs rigolent et s’esclaffent.

Malgré la chaleur, il nous fallait de la place pour les Agora ...
Malgré la chaleur, il nous fallait de la place pour les Agora …

Au vu de la sympathie générale et de la bonne entente, le soir même, j’essaye de faire le point sur les jugements que je pouvais avoir face à une organisation aussi simple et humaine d’un événement  et surtout, de réfléchir sur les freins que j’ai ressentis lors de « la connexion » du début …

Merci pour ton ombre, l'arbre !
Merci pour ton ombre, l’arbre !

Cet esprit communautaire avec des dizaines d’inconnus d’un jour ou d’une semaine est si peu compatible avec la vision de « nos quotidiens classiques ». Ceux-là même qui nous font baisser les yeux dans le bus ou le métro, qui nous font craindre la moindre malveillance, qui nous enferment, la journée durant, dans des boites où nous ne connaissons ni notre voisin de palier, ni nos voisins de bureau. Le jugement est partout et nous oblige à nous recentrer sur nous-même. Les contacts physiques sont gênants, les compliments ou les critiques sont reçus, bien souvent, sur la défensif, comme s’ils cachaient une menace.

On en profite pour remercier tout le monde.
On en profite pour remercier tout le monde.

Ainsi, face à une bienveillance générale, comme celle que j’ai vécu pendant cette semaine, durant laquelle l’entraide, le partage et la gentillesse étaient les maîtres mots, la première réaction instinctive et purement défensive est : « merdouille, encore une bande de hippies fumeurs de pétard, chantant Koumbaïa autour d’un feu ». Je prend aussi conscience que la plupart des hommes vivants dans nos sociétés impersonnelles et pressées pensent la même chose que moi avant de l’avoir vécu.

Tout le monde synchronisé ... ou presque !
Tout le monde synchronisé … ou presque !

Dès le lendemain, mon regard sur la première partie de l’Agora avait fait un bout de chemin. Je comprenais mieux son utilité essentielle pour le groupe mais il a fallu le dernier jour pour que je sorte de mon rôle d’observateur passif, caché dernière l’œil protecteur de l’appareil photo. Le pas de la tolérance vers l’acceptation était passé et si vite envolé par la fin des rencontres. Aujourd’hui encore, je m’en mords les doigts …

Sourires et bienveillance.
Sourires et bienveillance.

Car, j’ai compris l’essence même de ce rendez-vous trois fois par jour, indispensables pour beaucoup et très agréables pour les autres. En plus, de gérer les détails techniques d’une organisation d’événement, de cadrer les activités proposées et d’accueillir les nouveaux arrivants en expliquant le fonctionnement du camp, l’Agora a un rôle de fusion du groupe, d’apprentissage du collectif et de tolérance globale. Chacun trouve sa place dans le cercle, chacun avec sa timidité ou son culot, chacun avec ses problèmes et ses préjugés. Pour moi, cela se rapproche de l’esprit Holistique de la Permaculture où le système global est plus complexe et intense que la somme des individus du système. L’Escampette, lors des rencontres, est ainsi un ensemble indivisible, plus grand que chaque personne prises séparément.

étirement digestif avant les ateliers !
étirement digestif avant les ateliers !

Cette esprit communautaire, si controversé à l’extérieur, est à mon avis une grande source de plaisir et de partage immatériel entre chaque participant. Les regards, les sourires, les ressentis, les connexions offrent une immersion dans quelque chose qui est plus grand que nous, on trouve notre place dans la bonne humeur et la bienveillance générale. Ceux qui le souhaite prennent la parole, aussi difficile soit-il pour certains, donne leurs avis, leurs préoccupations, leurs idées et font avancer le chemin petites pierres par petites pierres.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, lors des rencontres, différents types de « connexion » se sont enchaînées. Un exercice digestif en plein soleil, un grand cercle se rétrécissant progressivement, un escargot qui s’enroule et se déroule ou encore, un cercle circassien suivi d’une chanson synchronisée ont pu enchanter chacune et chacun.

Au temps de L’agora – Rencontres 2015 de la Permaculture

Autant dire, de grands moments de communion et de rire. Des instants forts où les yeux pétillent de bonheur et de gentillesse.

 

IMG_6935
Les rencontres se finissent déjà … trop court dans un univers où le temps ne compte pas !

Galerie Photos :

Publicités

4 réflexions sur « L’Agora, un moment hors du temps, »

  1. Salut Martin
    merci pour ce super article (et les autres aussi) sur les agoras
    j’espère en reparler de vive voix avec toi car j’ai une ou deux anecdotes à te rapporter et qui vont dans ton sens.
    à bientôt
    julien (la rigole)

    J'aime

    1. J’aimerais bien aussi revoir du monde des rencontres, ça c’est fini trop vite …
      J’attends avec impatience le CCP de Kerzello.
      N’hésite pas à me contacter quand tu as du temps où des bricoles à faire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s