Lundi aux Rencontres 2015 de la Permaculture

Photos de Martin PAROLA-DANIEL / Vincent SECHER / Laurent BOURDA / Catherine / Bertrand / ou Maryvonne

Lundi 17 août 2015, midi, rue Saint Louis, je décolle, GPS branché, appareil photo à l’épaule … un peu de stresse me porte.

A 110 sur la voie rapide, mon esprit s’égare …

Les rencontres de la permaculture, qu’est-ce que c’est ?

La nouveauté, pour moi, de ce genre de semaine a pour effet de faire bouillir ma petite cervelle. Les panneaux indiquant « permaculture » se multiplient sur la route de campagne aux abords de Saffré m’indiquant l’événement annuel, cette 3ème édition des rencontres.

Accueil des Rencontres
Accueil des Rencontres

J’arrive, je me gare dans le champ, reconverti en parking, bordé d’une haie couverte de mûres délicieuses. Et hop direction l’accueil où, sous un petit barnum orange, Violaine m’explique les rudiments de l’Escampette ! Gestion de la eau précieuse, agora, ateliers, repas, conférences, référents, propreté du site, … en moins de 2min me voici briefé, un badge en rondelle de bois portant mon nom autour du coup !

DSC_9785Éclairé par un grand soleil chaud et bienvenu, mon regard est appelé à droite, à gauche, du ras du sol jusqu’aux branches décorées. Potagers, cuisine en pleine air, barnum pour les repas, frigo enterré, loupiotes bariolées pendues aux branches, …

Les poussins de l'Escampette
Les poussins de l’Escampette

J’aperçois, au milieu des bambous, un premier comité d’accueil de 4 poussins affairés à gratter, imitant leur mère-poule.


IMG_6050Un peu perdu au sein du camp, certaines personnes s’activent pendant que je continu mon tour. D’un naturel assez timide, je ne souhaite pas déranger les préparatifs de dernières minutes. Je décide de me donner un peu de constance en dégainant l’appareil photo, mitraillant le décor et les travailleurs. Mon voyage se poursuit en direction du grand hangar trônant au centre de l’Escampette. DSC_9770Le bar, tout en couleur et objets divers, est désert en face d’un grand panneau semblant résumer les ateliers et activités. Multiples noms, lieux, post-it et informations me font tourner la tête plus vite que nécessaire. Seule la grande carte de l’Escampette me guide plus loin encore, au détour de cet épicentre.

IMG_6089

IMG_6275
Yourte Santé-Bien-être

Là, ma vision s’ouvre sur un grand espace où poussent de drôles de champignons. Une yourte qui semble petite à côté de l’ossature du grand kiosque en bois rond, une tente-chapiteau-Kaïdale sur la gauche, quelques tentes au fond derrière des brins d’herbes entourant un tipi et aussi de grands arbres magnifiques cachant d’autres espaces lointains encore inconnus.

DSC_9775
Le Kiosque Cuisine

Menuisier/charpentier, je suis aimanté vers le squelette de bois, à moitié caché par une butte de terre. Plus mes pas me portent, plus je distingue de grands gaillards qui jouent de la pelle et qui s’activent. Avec un grand sourire, Jean-Gui lâche son outil et m’explique qu’ils fabriquent une grande cuisine en terre-paille, le COB.

Jean-Gui toujours travaillant, toujours le sourire
Jean-Gui toujours travaillant, toujours le sourire

Il détaille l’atelier « fil rouge » de la semaine. Plusieurs « Rocket Stove » en terre et/ou en briques, des planchas à gogo, des espaces barbecue et des rangements pour le bois et les ustensiles de cuisine. Génial ! Il me présente Vinz et Priscilla, les cerveaux de l’histoire, les créatifs derrière la terre.

Vinz et Jean-Gui se désaltérant au bar !
Vinz et Jean-Gui se désaltérant au bar !

D’autres visiteurs sont, en arrière plan, occupés à mélanger le COB, respectant les dosages entre terre limoneuse, argile, paille et eau. Sur de grandes bâches publicitaires récupérées, les pieds dansent et malaxent le COB qui sert à construire la cuisine puis les mains récupèrent des boules fibrées, balancées joyeusement sur les fondations, quelques fois supervisés par les conseils précieux de toute l’équipe. Des questions sont posées, le savoir est partagé dans une camaraderie palpable.

Mélange de COB joyeusement
Mélange de COB joyeusement

Quelques instants plus tard me voilà pieds nus ! Je rejoins le groupe de façonneurs et participe aux débuts de cet atelier qui prendra, j’en suis sûr, des proportions énormes.

Il fait bien chaud, parfait pour le bronzage !
Il fait bien chaud, parfait pour le bronzage !

A proximité, muni de son pied d’étai, Yves Joignant, co-président de l’UPP, concasse des mottes d’argile rouge quasiment pur, rapidement rejoint par un autre costaud créant une ambiance rythmée de boum et autres bang. Torse nu sous cette chaleur, Jean-Gui retourne à sa pelle pour tamiser la terre de la butte suivant à peu près la cadence imposée par le tempo sonore.

Mon regard se perd au loin apercevant d’autres stands se construire, des petits groupes en balade ou en pleine discussion, certains portant de longues rallonges, d’autres occupés à prendre des photos.

Il parait que c'est bon pour la peau ...
Il parait que c’est bon pour la peau …

Après avoir rapidement nettoyé mes pieds et mes mains recouverts d’une épaisse couche d’argile collante, je décide d’aller explorer un peu plus les alentours, abandonnant ponctuellement l’équipe cuisine.

Pierre-Yves PETIT déballe son savoir sur les buttes de culture
Pierre-Yves PETIT déballe son savoir sur les buttes de culture

C’est à ce moment là que je me rends compte de la fourmilière qui m’entoure ! En me promenant, sourire aux lèvres, je m’aperçois des différents groupes dispersés dans le camp. Une dizaine de personnes écoutent Maurice, vêtu de sa salopette traditionnelle, captivant le publique autour des différentes techniques de pompage de l’eau. Un peu plus loin, deux zigotos préparent un appentis dans le but de créer une toiture végétalisée dans le courant de la semaine. Dans un coin, Benjamin et Robin, deux des co-présidents de l’Université Populaire de Permaculture s’affairent à la création d’un panneau expliquant l’association.

Ne pouvant rester sur place le soir, c’est avec déjà beaucoup d’images et de découvertes que je reprends la voiture, retrouver mon épouse et pressé de revenir demain. Les rencontres ne font que commencer et je les imagine très bien la nuit tombée sortir les instruments de musique, allumer un brasier et pousser la chansonnette entre deux conversations passionnantes sur les herbes médicinales ou les expériences que chacun à vécu en permaculture.

L'équipe de choc de la cuisine
L’équipe de choc de la cuisine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s