Le Décroissance, La Voie à poursuivre !

Il me faut continuer dans les grands principes avant de détailler des initiatives et des concepts plus petits et techniques.

Après l’Obsolescence Programmée et ses deux copines, la Dette et la Publicité, je trouve nécessaire d’aborder la logique, le paradigme de la Décroissance !

Suis-je obligé de rappeler les bases de notre société de croissance ? Il me semble que si vous lisez cette article, certaines névroses sociétales ont déjà diminuées voir disparues de votre cerveau mais bon … petite piqûre de rappel rapide car c’est un vaste sujet !

En même temps je dis rapide mais bon … Les dépressifs et les écœurés peuvent descendre plus bas s’il le veulent !

La Croissance, le Saint Graal de notre époque, argent argent argent et son prérequis la consommation … La société c’est construite sur un système structural basé sur les finances.
Durant de nombreuses

Publicité de 1946
Publicité de 1946

années, la Société de Croissance amplifiait la croissance et cette dernière se reversait sur la société ainsi nous avons connu les 30 glorieuses et les avancées scientifiques, technologiques et de « confort » de vie qui font de nous, les « pays développés » de grandes puissances. Sans cette structure, nous n’aurions pas la médecine moderne, les communications aussi performantes, une informatique débordante et leurs travers qui sont la sur-médication, la mondialisation de conscience, la vitesse de propagande, les 300 chaines de télévision, la malbouffe, …

Le Taylorisme ou le management scientifique du travail

Avec les nouvelles technologies et les énergies presque gratuites à l’époque, les conditions de travail, les machines et l’organisation scientifique du travail permet à tous de travailler pour un salaire qui permet de vivre mieux et d’acheter, à crédit ou pas, leur désir !

« Travailler pour posséder rend heureux, je l’entend tous les jours et je le vérifie bien souvent« 

La consommation coule à flot ...
La consommation coule à flot …

Société de Croissance avec de la Croissance est un système sous hormone qui fonctionne très bien. Les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent aussi un peu plus riche (le fameux rêve américain).

Mais vous avez tous entendu la grande phrase du moment, aussi logique qu’elle soit :  » l’idée d’une croissance infinie dans un monde fini est soit l’oeuvre d’un fou soit celle d’un économiste« .

Les inégalités se creusent toujours plus, les désirs grandissent, la peur augmente suite au agressions, vols et cambriolages, la tension grandit …


La Société de Croissance avance mais la Croissance s’effondre symboliquement en 2008 avec la faillite de Lehman Brothers et la personnification des dérives financières. D’honnêtes travailleurs perdent tout dans le jeu des plus riches, de leur spéculations au sein des méandres des marchés financiers. Rien ne va plus, faites vos jeux !

Tout le système (banques privées, entreprises, lobby, politiques, …) étant basé sur cette forte notion de Croissance, elle devra perdurer coûte que coûte ! Et ça coûte et coûte encore !

Austérité, manifestation, désillusion générale

Nos impôts financent les banques en perdition, le chômage augmente en flèche, la pauvreté se fait sentir, les burnout se multiplient, … Les riches se sauvent dans les paradis fiscaux creusant encore plus le trou, les services publiques s’effritent petit à petit, … Mais la France et l’Europe sont fortes, elles perdurent à grand coup d’austérité, d’impôts et de terreur : « Chacun doit faire des efforts pour la patrie », « Un CDI est un luxe que vous ne devez pas perdre », « travailler plus pour gagner plus », « c’est de la faute de l’immigration », « la consommation et le pouvoir d’achat sont la clef de sortie de la CRISE », …

Ha la Crise, la terreur illusoire de ma génération. Dans mon entourage, on s’endette sur 30 ans, devenant dépendant d’un travail tyrannique ou débillisant pour survivre à la banque. 39h-42h-50h de boulot éreintant et sacrifice des sorties, du théâtre, des petites  5 semaines de vacances … On économise jusqu’au prochain voyage « une folie qu’on voulait s’offrir pour se vider la tête du boulot » … Et je ne parle pas des suicides, violences, psychanalyses, Xanax et autres névroses grandissantes.

La Société de Croissance sans la Croissance est vouée à mourir ou à faire mourir en son nom.


Bah voilà, je voulais être rapide mais vu comme ça c’est pas joyeux, joyeux. Face à ce constat qui prend heureusement de l’ampleur, il faut reconstruire le modèle de société et changer de paradigme, de vision d’ensemble du monde. Des projets, des initiatives, des changements progressent … suivant le principes de Décroissance Volontaire !

Comme le rappel Serge LATOUCHE (encore lui), cette appellation était initialement provocante mais les médias n’ont pas vraiment compris les pauvres. Ils y ont vu une régression radicale, une envie de tuer le principe même de société. La notion de Décroissante est bien plus subtile, elle induit un changement global, anticipé et réfléchit de nos modes de vie, une vision plus juste et résiliente de nos vies quotidiennes et futures.

Les névroses sont profondément installées dans les cerveaux via les médias et la politique et il faut beaucoup de courage et d’énergie pour en sortir.

Les grands points de la Décroissance, applicables à l’individu comme au modèle sociétal :

  • Redéfinir les besoins, les ressources et les outils (argent : besoin, outils, ressource ? rare ou abondante ? Physique ou virtuel ? / Alimentation : qualité ou quantité ? locale ou globale ? …)
  • Conceptualiser les grandes idées, les projets, les changements pour une organisation viable et durable (un peu ce que j’essaye de faire avec la Symbioserie, en toute modestie car vous devez faire partie des 10 personnes qui lisent ces mots !!)
  • Structurer les systèmes et les mettre en place progressivement avec courage et conviction (le plus long car c’est à ce moment là qu’on se heurte à l’Administration, au monde politique et financier)
  • Propager et distribuer qu’il s’agisse des idées et concepts ou des savoirs (éducation, éducation, éducation. Se réapproprier les connaissances et les diffuser, accompagner les changements, rediriger les consciences)
  • Passer du Global au Local pour en finir avec les transports, les paradis fiscaux, l’exploitations des travailleurs de pays « pauvres »). Produire local majoritairement, se partager les productions, créer la résilience.
  • Nettoyer et ranger les désastres causés jusque là. Etape à faire tout au long du système mais s’entêter à  éponger un dégât des eaux avant de colmater la fuite est absurde et voué à l’échec. Ce principes amène également le besoin de réduire nos consommations par l’obsolescence de l’Obsolescence Programmée, la réutilisation de nos produits en fin de vie et le recyclage des matières.
Le croisement de 2 chemins !
Le croisement de 2 chemins !

Il ne s’agit pas d’un retour en arrière au temps de la bougie ! Il s’agit d’acheter un lave-vaisselle qui dure 25 ans, de manger une tomates cultivée sainement en pleine terre sans avoir fait 3000 km jusqu’à notre grande surface, de travailler tous mais moins pour se recréer une vie, des relations, des passe-temps communautaire (n’avez-vous jamais dit « je suis cuisinier et à côté je fais de la photographie » comme-ci le travail arrivait toujours avant nos loisirs).

Je ne rentre volontairement peu dans les détails de techniques ou d’initiatives car il faut bien comprendre que le concept de Décroissance Volontaire s’applique à chaque strate de la société ce n’est pas juste une organisation du travail ou une approche d’une nouvelle forme de politique. Elle peut prendre d’autres formes (la résilience, la Permaculture, la sobriété heureuse, …), le principe reste le même : édifions un monde de demain indépendant, résilient et durable.

On y retrouve souvent les monnaies locales, le travail à mi-temps, le Revenu de Base Inconditionnel, le partage des ressources, la politique par tirage au sort, la prise de décision par consensus, … De nombreux sujets que j’espère développer rapidement dans la Symbioserie.

Parmis les vidéo à voir :

Vincent Liegey sur la décroissance, le RBI et la DIA

serge latouche – Qu’est ce que la décroissance?

Publicités

3 réflexions sur « Le Décroissance, La Voie à poursuivre ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s